Projet Pérou

Le projet « eau chaude en pays Quechua » a été lancé en 2014 suite à une rencontre avec les fondateurs d’une entreprise péruvienne pratiquant le commerce équitable, Art Atlas. Il a pour but d’installer un système de chauffe-eau solaire dans un internat isolé, à près de 4000m d’altitude.

DSC03196

Art Atlas et sa fondation, « main dans la main », luttent contre la désertification des campagnes au Pérou, phénomène qui pousse des dizaines de milliers de péruviens à se déplacer pour habiter dans des bidonville surpeuplés. Ils sont bien souvent éleveurs, agriculteurs ou artisans et cherchent une meilleure condition de vie, mais une partie ne parle même pas l’espagnol, langue officielle au Pérou.

Pour réussir, Art Atlas s’assure que ses employés sont suffisamment payés pour avoir un niveau de vie décent. En parallèle sa fondation favorise l’éducation dans une des zones la plus touché par l’exode rural, le plateau de l’Altiplano. Elle leur donne ainsi les clés pour bien vivre, que ce soit dans la campagne ou en ville.

DSC03178

Dans le cadre de leur action, la fondation « main dans la main » a construit il y a peu un internat dans le village de Callalli. Il permet à une quinzaine d’enfants d’éleveurs d’être scolarisé et sert également d’école au village. Mais pour rester en accord avec leurs principes, ils ont décidés de préférer l’énergie solaire au fioul pour chauffer l’eau des douches, ce qui les a mené jusqu’à notre association.

Les panneaux solaires thermiques permettent de chauffer l’eau d’une cuve simplement, avec peu d’entretien, et sans électricité ce qui est appréciable dans cette région mal desservie par le réseau. Ils ont aussi le grand avantage de pouvoir être construit avec très peu d’outils, et pourront donc être fabriqués et changés sur place par la population.

11254160_431932073674971_68790633170264939_nUne fois que nous aurons installé le chauffe-eau et formé les habitants sur son fonctionnement, nous avons l’intention d’accompagner les habitants pour d’autres installations. En effet le potentiel solaire dans la région est énorme et pourrait beaucoup améliorer les conditions de vie des habitants, tout en répandant cette technologie simple et écologique.

Le projet en bref :

But :

→ permettre à une quinzaine d’enfants d’accéder au confort d’une douche chaude

→ aider Art Atlas et sa fondation à lutter contre l’exode rurale

→ propager l’utilisation d’une énergie écologique et adapté aux conditions locales

Situation de l’internat :

→ 3862m d’altitude

→ à journée de piste de la grande ville la plus proche

→ une eau sanitaire glacée issue de la fonte des neiges

→ un ensoleillement assez constant, deux fois plus important qu’à Paris

→ accueille 15 enfants et un surveillant, il sert aussi de salle de classe pour 27 enfants

→ raccordée à un réseau électrique défaillant, qui peut être en panne plusieurs semaines de suite

Le chauffe-eau solaire :

→ construit simplement, avec des matériaux locaux dans le souci de pouvoir être installé par la population locale

→ comprendra un petit panneau photovoltaïque et une batterie pour assurer son fonctionnement en cas de panne d’électricité

→ doit résister aux température froides qu’on peut mesurer à cette altitude

12141489_10200940482431078_1987083369790994056_n

L’équipe :

Nous sommes environ 25 étudiants de l’école d’ingénieur ENSE3, tous motivés pour aider des enfants à avoir accès à un confort dont nous ne pouvons plus nous passer en France.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :